La parodontie et la santé globale

La relation entre la santé buccale et la santé globale est étroitement liée. Votre bouche peut révéler beaucoup plus que le simple état de vos gencives ou la condition de vos dents. Plusieurs maladies peuvent découler d’une maladie parodontale. Les bactéries causant les maladies parodontales occasionnent une inflammation leur permettant de s’infiltrer dans le système circulatoire. À long terme, ces bactéries causeront la détérioration des parois des vaisseaux sanguins. De plus, cette inflammation fera réagir le système immunitaire ce qui pourrait avoir un effet néfaste sur la santé, comme démontré dans les exemples qui suivent.

Diabète de type II

Au niveau du pancréas, les maladies des gencives peuvent causer un diabète de type II ou contribuer à son augmentation. Inversement, les risques de développer ou d’aggraver une maladie parodontale sont de 3 à 4 fois plus grands chez les diabétiques, particulièrement si le taux de glycémie n’est pas stabilisé. D’autres symptômes observés chez les patients diabétiques sont des sensations de brûlure buccales ou linguales, de la sécheresse buccale et un temps plus long pour la cicatrisation. Suite à un examen buccal et en présence d’une maladie de gencive qui ne guérit pas, le dentiste soupçonnera que la cause pourrait être le diabète et référera le patient à son médecin pour un diagnostic.

Maladies cardiovasculaires

Les statistiques des études cliniques indiquent que l’incidence des infarctus du myocarde et les atteintes valvulaires augmentent en présence des maladies parodontales. Une étude récente démontre que tous les patients, atteints d’une maladie cardio-vasculaire,  ont une colonisation artérielle possédant une des bactéries principales  des maladies parodontales (porphyromonas gingivalis)  

Accident vasculaire cérébral (AVC)

Une augmentation marquée des thromboses (bouchon ou blocage des vaisseaux sanguins cérébraux), et d’anévrismes (hémorragie ou rupture des vaisseaux sanguins cérébraux) a été démontrée. Le risque d’AVC (blocages de vaisseaux sanguins) et d’anévrisme (ruptures de vaisseaux sanguins)

Maladies pulmonaires

Dans le cas des maladies pulmonaires, les bactéries présentes dans la bouche peuvent affecter les poumons par inhalation ou être véhiculées par l’intermédiaire des vaisseaux sanguins. Ces situations peuvent occasionner des affections respiratoires (bronchite, pneumonie, asthme, emphysème).

Grossesse

Selon des études récentes, les maladies parodontales peuvent causer certaines complications lors de la grossesse et de l’accouchement, dont la pré-éclampsie.

Tout au long de la grossesse, la réponse immunologique est un facteur fondamental pour l’équilibre entre la mère et le fœtus. Une aggravation de cette réponse immunitaire, particulièrement inflammatoire, pourrait être à la source de la pré-éclampsie. Cette condition pourrait être fatale pour la mère et le fœtus si non diagnostiquée à temps.

De plus, nous notons qu’il y a une relation entre la parodontite et un accouchement prématuré, ou encore un bébé dont le poids serait inférieur à la normale.

Nous savons que durant la grossesse des changements hormonaux causeront une réaction inflammatoire du corps qui se traduit, en bouche, par une gingivite (appelé gingivite de grossesse) et ce, même si la femme enceinte possède une hygiène dentaire exemplaire. L’importance d’un suivi dentaire devient une priorité. Des examens et détartrages ponctués sont fortement recommandés afin d’éviter une dégradation de la condition des gencives et d’y remédier si le cas est.

Autres conséquences de la parodontite

Pareillement, les maladies parodontales ont des conséquences néfastes sur tout le système circulatoire. Les vaisseaux sanguins auront tendance, à long terme, d’être atteints par l’athérosclérose (perte d’élasticité et blocage). Elles peuvent entraîner le mal fonctionnement d’organes tels que le foie et les reins, apporter des problèmes gastro-intestinaux, des problèmes érectiles chez l’homme, ainsi que l’arthrite rhumatoïde et d’autres problèmes articulaires en plus du vieillissement prématuré de la peau.

Recherches à suivre

Dans le cas de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou du cancer du côlon, des recherches ont montré la présence de bactéries parodontales dans les sites concernés, soit le cerveau et le côlon. Des études scientifiques se poursuivent afin de déterminer l’incidence de ces bactéries dans l’évolution de ces deux maladies.